Moi... Maman

Il y a tout juste un an je devenais Maman, avant j'étais juste moi, je me souciais de ma petite vie, des mes petits problèmes qui dans le fond n'en était pas, j'étais ma priorité et celle de mon homme aussi quand même un peu. Mes dépenses n'étaient que pour moi, des produits, des fringues, des hobbies. Et puis ce 21 Avril 2013, je n'étais plus moi, j'étais nous, je devenais une autre personne. Je n'avais plus de centres d’intérêt non je n'en avais plus qu'un seul. ELLE, mon petit amour. J'étais loin d'imaginer que la vie de Maman était un boulot à plein temps, j'étais loin d'imaginer que mon coeur et mon esprit seraient constamment préoccupés par mon bébé. J'ai découvert tellement de choses que je ne soupçonnais pas. Les débuts sont difficiles, j'avais tellement peur de ne pas y arriver, peur de ne pas savoir, peur d'être une mauvaise Maman, je me suis découvert des angoisses surtout celle de la mort subite du nourrisson, jusqu’à 4mois je me suis levée toute les nuits, je posais ma main sur sa poitrine et je m'assurais juste qu'elle respirait bien. Tellement peur de la perdre. Une angoisse de Maman. Une angoisse qui va me tenir toute ma vie.


Mais c’était une année magnifique, une année pleins de surprises, une année d'amour, une année ou j'ai pleuré. Parfois je pensais que je lâchais prise, surtout quand Anna a eu 1 mois ou son reflux est arrivé, 3 semaines de souffrance pour elle et pour moi. Je ne savais pas que Maman pouvait être impuissante. Heureusement le traitement fut efficace et j'ai repris mon chemin de Maman heureuse pas sereine mais heureuse quand même. Et puis le 26 Août j'ai repris le travail, je ne dois pas faire partie de celle qui voulait rester à la maison, j'avais hâte de retourné travailler, dans ma tête j'étais sur que les gens disaient que j'étais une Maman qui n'était pas normal, qui n'aimait pas assez son bébé pour préférer retourné travailler. Mais j'ai eu besoin de me sentir autre que Maman. Un bonheur de rentrer à la maison retrouver mon bébé, maintenant je pars le cœur lourd, j'aimerai rester avec elle. Et puis les mois se sont mis a défiler, les progrès aussi, les sourires, les rires, les mots. J'étais maintenant femme, soignante, Maman. Même si j'ai du mal à me trouver du temps pour moi, les dépenses sont le plus pour Anna c'est devenu une addiction, bientôt les tiroirs de sa commande ne fermeront plus. Mais parfois je me trouve du temps pour moi, comme maintenant en vous racontant ma première année de Maman. Quelque chose de graver à jamais dans mon cœur. 


En tout cas, si vous avez peur, si vous vous sentez impuissantes, si vous avez l'impression que vous n'êtes pas une bonne Maman. Enlevez vous ça de la tête car personne n'est parfait. Etre mère ce n'est pas une évidence pour tout le monde, ça s’apprend au fil du temps, des années surement mais c'est très certainement la plus belle aventure de la vie. Je me surprends à la regarder, avec tellement de fierté. Elle et ses grands yeux bleus, mon cœur est envahit d'un amour indescriptible, que je n'avais jamais connu avant c'est celui de l'amour d'une Maman.

 

 



2 commentaires:

  1. Un magnifique article, je découvre tout juste ton blog et j'aime beaucoup. Emily

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Emily ton message me touche beaucoup.

      Supprimer

Follow @ Instagram

Back to Top